Editions Terre Vivante – L’écologie pratique

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

L'édito du mois n° 215 novembre-décembre 2015

Tiré du n° 215 des 4 Saisons du jardin bio, novembre-décembre 2015

Le changement climatique, une opportunité

Partie de Bayonne le 5 juin, à vélo et en tandem à trois ou quatre places, une joyeuse caravane a parcouru 5 637 kilomètres pour mobiliser avant la Cop 21, la grande conférence internationale sur le climat qui doit se dérouler du 30 novembre au 11 décembre à Paris. D’étape en étape, elle a répété son mot d’ordre : « le changement climatique, c’est une opportunité, pas une catastrophe. »

De doux illuminés solitaires ? Que nenni. Soixante mille personnes ont fêté l’arrivée de cette caravane Alternatiba les 26 et 27 septembre à Paris, tandis que de nombreuses manifestations ont été organisées en France tout l’automne. Le principe ? Faire connaître les initiatives locales, les solutions concrètes, pour montrer que le changement est déjà en marche. Créée en 2013 à Bayonne en réaction à l’échec de la conférence de Copenhague de 2009, Alternatiba fédère aujourd’hui 111 groupes locaux. Les manifestations qui s’organisent privilégient le ludique, le positif : des “disco-soups” ou des concerts gratuits, des ateliers pratiques ou des visites de jardins, plutôt que des conférences anxiogènes détaillant jusqu’à plus soif les multiples menaces liées au changement climatique.

« Habitat écolo, jardins partagés, ateliers vélo participatifs, entreprises novatrices, écoles alternatives… il y a des milliers d’initiatives intéressantes à faire connaître, explique Fanny Delahalle, porte-parole du mouvement. La nouvelle société que l’on prône existe déjà, nous avons pu le constater au fil des 187 étapes de la caravane ! » Quels que soient les résultats des négociations officielles, Alternatiba continuera, pour faire entendre son credo, dont l’enthousiasme tranche avec le pesant pessimisme ambiant : la lutte contre le changement climatique ne doit pas être un défi douloureux et immense sur lequel nous n’avons pas de prise, mais au contraire susciter un élan formidable dans lequel tout le monde peut avoir sa place et dessiner un projet de société. Alternatiba dégage une atmosphère de joie partagée, une énergie positive collective. En ces temps moroses, c’est précieux.

Marie Arnould, rédactrice en chef des 4 Saisons du jardin bio

© 2008 Terre vivante