Editions Terre Vivante – L’écologie pratique

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

L'édito du hors-série n°5

Le gotha des potagers

Du côté de la cabane des jardiniers du centre Terre vivante, on biche. On se rengorge, on fait la roue, on se pavane. J'exagère totalement bien sûr. Quand même, ils ont un petit air satisfait. Pourquoi ? Ils ont obtenu le Grand Prix du concours national des jardins potagers, dans la catégorie jardins pédagogiques. Organisé par la Société nationale d'horticulture de France (SNHF), ce concours voit défiler le gotha des potagers. Dans la catégorie amateurs, nombreux sont nos lecteurs, jardiniers éclairés, qui ont obtenu le prix - notre collaborateur Denis Pépin en 1998 ou des abonnés comme Rodolphe Grosléziat et Jean-Marc Muller en 2007 ou Sylvain et Hélène Jaworski en 2012.

Une équipe à l'honneur

le potager familialle potager familial

Dans les jardins de Terre vivante, au coeur du Trièves (Isère), à 800 mètres d'altitude, le jury a apprécié que tout soit conçu de manière pédagogique, ainsi que l'ensemble harmonieux, les allées couvertes de copeaux de bois, le mélange des fleurs et des légumes et la diversité d'espèces et de variétés compte tenu de l'altitude. « Bien entendu, peu de légumes type aubergine, poivron ou tomate, trop sensibles à une saison courte. Mais Pascal Aspe [le jardinier en chef ] maîtrise parfaitement bien son sujet, le coeur de la technique de jardinage utilisée au centre Terre vivante visant à prévenir plutôt qu'à guérir. » Ce prix récompense une équipe : non seulement Pascal Aspe, docteur en écologie forestière dont l'accent catalan trahit une passion coupable pour le rugby, mais aussi une équipe. Geneviève Nicolas, la déesse des semis, des plants et des floraisons ; Maxime Poulat, bricoleur malin et créatif ; Luc Valentin, notre MacGyver et apiculteur ; Ghislaine Deniau, l'animatrice qui aime à semer des graines d'écologie. Auxquels s'ajoutent les animateurs saisonniers, Ophélie Meunier, la joyeuse Québécoise en tête.

Ce prix vient aussi fêter, un peu en avance, un anniversaire : 2014 marque le vingtième anniversaire de l'installation de Terre vivante dans le Trièves. Alors à toute l'équipe, bravo. Et à vous, lecteurs, venez fêter avec nous les vingt ans du centre, lors de la journée portes ouvertes du 9 juin !

Marie Arnould, rédactrice en chef des 4 Saisons du jardin bio

© 2008 Terre vivante